Liège, le 14 mars 2015

ANBF : Journée d'études 2015Le néerlandais témoigne d’une grande variation interne. Les multiples formes du néerlandais, selon l’endroit et le contexte de son utilisation, forment un réel défi pour son apprentissage en tant que langue étrangère : comment les enseignants, à tous les niveaux de formation, peuvent-ils gérer cette diversité dans leur pratique quotidienne ?

C'est le sujet de la cinquième journée d'études que l’Association des Néerlandistes de Belgique francophone et de France (ANBF) organise, le samedi 14 mars 2015 à Liège.

Les formes plus traditionnelles du phénomène sont par exemple les variations géographiques (les différences entre les Pays-Bas et la Flandre, la langue standard par rapport aux dialectes) ou stylistiques (registres, langue parlée et langue écrite, la langue des SMS, etc.). Cependant, ces dernières années, le paysage linguistique du néerlandais est marqué également par l’avènement et l’essor de la tussentaal en Flandre.

Pour les enseignants, ce défi suscite notamment les questions suivantes.

  • Faut-il, quand on enseigne le néerlandais langue étrangère, privilégier une variété spécifique ? Si oui, laquelle ?
  • Cet enseignement doit-il refléter la réalité linguistique ? Si oui, quelle marge faut-il prévoir pour les différentes variétés du néerlandais ? Comment réaliser cela concrètement ?
  • Quelle place donner, en Belgique, à la tussentaal dans l’enseignement du néerlandais langue étrangère ?
  • Comment combler le fossé entre la norme et des variétés linguistiques particulières ?
  • Comment préparer les étudiants à la confrontation avec la diversité linguistique du néerlandais ?

Lors de cette journée d’études, ces questions seront abordées sous divers angles. Un premier séminaire donnera la parole à des représentants de la Nederlandse Taalunie, des médias, de l’enseignement, etc. Acteurs directs ou indirects des politiques linguistiques, ils détailleront la gestion de la variation linguistique dans leur domaine professionnel. Dans un deuxième séminaire, des enseignants présenteront des applications concrètes de l’intégration de cette variation dans leurs classes. Enfin, le débat final donnera l’occasion aux participants de discuter de leurs points de vue personnels en la matière.

L’ANBF veut se profiler comme le forum par excellence des néerlandistes de Belgique francophone et de France. Sa journée d’études est soutenue par le Taaluniecentrum Nederlands als vreemde taal (Bruxelles). Elle constitue aussi une opportunité de rencontres avec d'autres enseignants du néerlandais ou collègues néerlandistes.

 

Où et quand

Samedi 14 mars 2015 de 09.30 – 16 heures

Université de Liège (Bâtiment A4, local S100)
Place du 20-Août, 7
4000 Liège

Plan d’accès de ULg dans le centre de Liège : http://www2.ulg.ac.be/acces/plans/pdf/cvplangen.pdf

 

Programme

09.00 – 09.30 Accueil et café

09.30 – 10.30 Conférence : Matthias Hüning (FU Berlin). Het Nederlands als pluricentrische taal

10.30 – 12.00 Séminaire 1:

10.30 -11.00: Maya Rispens (Nederlandse Taalunie)
11.00 – 11.30: Ruud Hendricks (VRT)
11.30 – 12.00: Gunter Boelen (Selor)

12.00 – 13.00 Déjeuner

13.00 – 14.00 Séminaire 2:

13.00-13.30: Vanessa Kint & Michel Pierre (Forem). Hoe Forem-cursisten voor te bereiden om om te gaan met de talige diversiteit van het Nederlands

13.30-14.00: Armand Héroguel. Het Franel-leerplatform

14.00 – 15.00 Débat

15.00 Verre de l'amitié

 

Inscription

Vous pouvez vous inscrire jusqu'au 9 mars 2015, au moyen du formulaire d'inscription de ce site.

La participation est gratuite pour les membres de l'ANBF. Vous trouverez ailleurs sur www.anbf.be de plus amples informations sur l'adhésion à l'ANBF.

Les non-membres paient une contribution de 30 euros, qui comprend le déjeuner (sandwiches). Ce montant doit être versé pour le 12 mars 2015 sur le compte de l'ANBF (numéro 001-2693456-36 – BIC : GEBABEBB; IBAN : BE46 00126934 5636)